Nous sommes le Réseau aménagement du territoire et vous souhaitons une cordiale bienvenue

Le Réseau aménagement du territoire fédère plus de 30 organisations membres et partenaires qui représentent plus de 900'000 membres venant du paysage, de la protection de la nature, des animaux et de l'environnement, de l'agriculture, des transports, de l'aménagement et de l'habitat, ainsi que de la politique. Nous nous intéressons aux questions où se recoupent l'aménagement du territoire et la politique. Pourquoi ? Tout simplement parce que le sol est la ress7ource non renouvelable la plus rare de Suisse.  

Le Réseau aménagement du territoire s'engage pour une utilisation mesurée du sol. Le but est un aménagement du territoire qui tienne compte de façon équilibrée des besoins de l'environnement, de la société et de l'économie. Les faits montrent toutefois que la Suisse en est encore loin. Entre 1985 et 2009, les surfaces bâties y ont augmenté de près d'un quart et couvrent aujourd'hui plus de 3000 km2 ce qui correspond à la surface des Cantons d'Argovie et de Fribourg réunis. La plus grande partie des surfaces bâties, près de 90 %, se trouvent sur d'anciennes zones agricoles. Entre 1985 et 2009, 1.1 m2 de surface agricole a été perdu chaque seconde.

Le 3 mars 2013, 63 % des votant-e-s se sont déclaré-e-s favorables à la révision de la Loi fédérale sur l'aménagement du territoire. Elle crée les bases permettant de réduire les zones à bâtir surdimensionnées dans les communes et d'utiliser les réserves de terrains constructibles dans le but que les villes et les villages se densifient vers l'intérieur. De façon à freiner le gaspillage et la spéculation sur les sols. Les membres et partenaires du réseau s'engagent pour une application appropriée de la nouvelle Loi sur l'aménagement du territoire.

Accueil

ZHdK

Fotografische Langzeitbeobachtung Schlieren 2005-2020

Das Forschungsprojekt dokumentiert während 15 Jahren die Stadtentwicklung von Schlieren, einer Agglomerations-gemeinde westlich von Zürich. Übersichten werden an 63 Standorten im Stadtraum alle zwei Jahre unter denselben Aufnahmebedingungen wiederfotografiert. Aktuell sind Bilder aus sechs Serien online und dokumentieren so den räumlichen Wandel als permanenten Prozess. Diese fotografische Langzeitbeobachtung bildet ein neues Instrument für das Monitoring räumlicher Veränderung: Bis 2020 entsteht eine Dokumentation des räumlichen Wandels einer Gemeinde. Raumentwicklung wird so anhand konkreter Orte auch aus der Ferne sichtbar und leistet einen Beitrag zur Sensibilisierung für eine nachhaltige Siedlungsentwicklung.

En savoir plus...